Logo LCP
Vous êtes sur l'ancien site de LCP. Pour vous rendre sur le nouveau site, cliquez ici.
Les flux RSS

Site de l'Assemblée nationale

Voir les débats en cours à l’Assemblée nationale

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > AFP > Fillon (LR) dénonce le "délitement" de l’Europe et la "passivité" de Hollande

Fillon (LR) dénonce le "délitement" de l’Europe et la "passivité" de Hollande

Le 21 janvier 2016 à 09h23

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+

L'ex-Premier ministre François Fillon, le 9 décembre 2015 à Olivet

L'ex-Premier ministre François Fillon, le 9 décembre 2015 à Olivet, © 2012 AFP


L'ex-Premier ministre François Fillon, candidat à l'Elysée en 2017, a déploré jeudi le "délitement" de l'Union européenne dans tous les domaines et dénoncé la "passivité" de François Hollande, des déclarations "de mauvaise foi" selon le PS.

Invité d’Europe 1, M. Fillon a dénoncé "la passivité avec laquelle on assiste au délitement européen". "L’Europe se défait et personne ne dit rien, personne ne fait rien, et surtout pas la France"

"L’Europe se couche devant les États-Unis sur le traité Atlantique. L’Europe est incapable d’avoir une politique de réfugiés, les frontières se referment les unes après les autres. L’Europe laisse partir les Britanniques sans même faire le moindre effort pour les conserver. L’Europe accepte la situation inqualifiable de la Pologne. Et, cerise sur le gâteau, l’Europe vient d’enclencher toute seule une négociation avec la Chine pour reconnaître l’économie chinoise comme une économie de marché, ce qui serait dramatique pour l’économie européenne et ce que les Américains ont refusé", a-t-il énuméré.

M. Fillon réclame des "initiatives françaises". "La chancelière allemande (Angela Merkel) est affaiblie, l’Allemagne est en crise notamment à cause de la politique qu’elle a conduite s’agissant des réfugiés". "Le seul endroit d’où peut venir un espoir de réforme du système européen, c’est la France. Pour cela il faudrait que le président de la République se bouge, qu’il fasse autre chose que les discours de sous-ministre du Travail qu’il a fait au Conseil économique et social cette semaine".

Pour le député de Paris, la France doit initier "un nouveau projet européen qui doit être resserré autour de quelques stratégies essentielles".

"M. Fillon me fait penser à la marionnette de Philippe Séguin dans les Guignols qui répétait toujours +ça marchera pas+. Ce n’est pas rassurant pour un prétendant à l’Elysée, ce pessimisme entêté et de mauvaise foi", a réagi auprès de l’AFP Corinne Narassiguin, porte-parole du PS.

"Le Président Hollande est très présent sur la scène européenne depuis 2012. C’est grâce à sa détermination calme et raisonnée qu’on a évité le Grexit et stabilisé la zone euro, trouvé le chemin de la sortie du conflit en Ukraine", ajoute notamment la porte-parole.

"Qu’a fait François Fillon Premier ministre pour empêcher le délitement de la construction européenne et la prévalence des égoïsmes nationaux ? Rien. Quelle est sa crédibilité aujourd’hui pour donner des leçons ? Aucune", conclut-elle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2012-2014 Agence France-Presse.

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+