Logo LCP
Vous êtes sur l'ancien site de LCP. Pour vous rendre sur le nouveau site, cliquez ici.
Les flux RSS

Site de l'Assemblée nationale

Voir les débats en cours à l’Assemblée nationale

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > AFP > Ollier (LR) seul candidat à la présidence de la Métropole du Grand Paris

Ollier (LR) seul candidat à la présidence de la Métropole du Grand Paris

Le 21 janvier 2016 à 16h05

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+

Patrick Ollier, député-maire LR de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), le 11 janvier 2016 à Rueil-Malmaison

Patrick Ollier, député-maire LR de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), le 11 janvier 2016 à Rueil-Malmaison, © 2012 AFP


Patrick Ollier (Les Républicains) sera le seul candidat à la présidence de la Métropole du Grand Paris (MGP) après le retrait jeudi de la candidature de Philippe Laurent, maire UDI de Sceaux (Haut-de-Seine).

M. Laurent, qui partait cavalier seul face au favori Patrick Ollier, député-maire LR de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), a indiqué à l’AFP qu’il "était tombé d’accord avec M. Ollier, pas avec les partis" pour retirer sa candidature.

"A un moment donné, il ne faut pas courir le risque de faire échouer l’idée métropolitaine. Il faut faire en sorte que la MGP démarre du mieux possible", a-t-il poursuivi.

M. Laurent, également conseiller régional d’Ile-de-France, a ajouté qu’il occuperait une position "qui ne sera pas de nature exécutive mais s’occupera de l’animation et de la représentation" de la métropole, sans plus de précisions.

L’élection du président de la MGP, cette nouvelle collectivité née le 1er janvier, aura lieu vendredi, lors de l’installation du "conseil métropolitain" qui compte 209 élus.

Patrick Ollier est le candidat officiel des Républicains et désormais le seul candidat affiché à cette présidence.

Un accord a été conclu entre la droite et la gauche qui donne la première vice-présidence à la maire PS de Paris Anne Hidalgo.

Un temps candidats, Gilles Carrez, député-maire LR du Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne) et André Santini (UDI), député-maire d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), deviendraient 2e et 3e vice-présidents.

La MGP regroupe 131 communes et plus de 7 millions d’habitants : Paris, les 123 communes des départements de la petite couronne, une commune du Val-d’Oise (Argenteuil) et six de l’Essonne, qui seront rassemblées en 12 territoires remplaçant les agglomérations déjà existantes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2012-2014 Agence France-Presse.

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+