Logo LCP
Vous êtes sur l'ancien site de LCP. Pour vous rendre sur le nouveau site, cliquez ici.
Les flux RSS

Site de l'Assemblée nationale

Voir les débats en cours à l’Assemblée nationale

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > AFP > La popularité de Hollande retombe à 25%, Valls stable à 39%

La popularité de Hollande retombe à 25%, Valls stable à 39%

Le 23 janvier 2016 à 19h05 , mis à jour le 24 janvier 2016 à 07h30

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+

Le président François Hollande à Colmar, le 23 janvier 2016

Le président François Hollande à Colmar, le 23 janvier 2016, © 2012 AFP


La popularité du président de la République François Hollande est retombé en janvier à 25%, son niveau du mois d'octobre, avant les attentats du mois de novembre, selon un sondage BVA-Orange-iTELE publié samedi.

Selon cette enquête réalisée mardi et mercredi, 25% des Français ont une bonne opinion du président de la République, 74% en ayant une mauvaise et 1% ne se prononçant pas.

En octobre, il y avait 75% de mauvaises opinion.

Après les attentats de novembre, la cote de popularité du président était monté à 33%, avant de redescendre de trois points en décembre.

Après les attentats du mois de janvier déjà, le président de la République avait rapidement redescendu la pente, perdant 7 points en deux mois (de 34 à 27).

La cote de François Hollande est particulièrement écornée auprès des sympathisants de gauche (-7), des sympathisants du PS (-7) et de ceux du Front national (-5).

Celle du Premier ministre en revanche est stable : il se maintient à 39% de bonnes opinions (37 en octobre et 40 en novembre). 60% des sondés ont en revanche une mauvaise opinion (+1), 1% ne se prononçant pas.

Néanmoins cette stabilité recouvre de fortes disparités : ainsi Manuel Valls recule-t-il de dix points chez les sympathisants de gauche, pour s’établir à 54% de bonnes opinions (23%, -9 chez les sympathisants LO-NPA-PG-PCF, et 80%, -5 chez les sympathisants socialistes). Il progresse en revanche fortement chez les sympathisants du Front national (16%, +9) et plus modérément chez les sympathisants de droite (35%, +2).

De manière plus générale, la "cote d’influence" des personnalités politiques testées est en baisse voire en forte baisse.

Ainsi Alain Juppé chute-t-il de huit points, même s’il reste en tête de classement, 49% des personnes interrogées souhaitant qu’il ait "davantage d’influence dans la vie politique française".

Il est immédiatement suivi par Emmanuel Macron (47%, -1) et François Bayrou (34%, -2). Au sein du gouvernement, les ministres de la Défense Jean-Yves Le Drian, des Affaires étrangères Laurent Fabius et de l’Intérieur Bernard Cazeneuve enregistrent des baisses de 8, 4 et 4 points (à respectivement 30%, 28 et 32%). En revanche, Christiane Taubira ne baisse que d’un point (à 23%).

A droite, Alain Juppé reste la personnalité préférée des sympathisants de droite (73%, stable), devant notamment Bruno Le Maire (54%, -4), François Fillon (49%, -8) et Nicolas Sarkozy (39, -4).

Enquête réalisée par internet du 19 au 20 janvier auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2012-2014 Agence France-Presse.

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+