Logo LCP
Vous êtes sur l'ancien site de LCP. Pour vous rendre sur le nouveau site, cliquez ici.
Les flux RSS

Site de l'Assemblée nationale

Voir les débats en cours à l’Assemblée nationale

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > AFP > 77% des Français pour l’expulsion des migrants dont la demande d’asile a été rejetée

77% des Français pour l’expulsion des migrants dont la demande d’asile a été rejetée

Le 31 janvier 2016 à 18h17

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+

Des migrants le 29 janvier 2016 à Canakkale en Turquie espèrent atteindre l'île grecque de Lesbos

Des migrants le 29 janvier 2016 à Canakkale en Turquie espèrent atteindre l'île grecque de Lesbos, © 2012 AFP


Plus des trois quarts (77%) des Français souhaitent que l'on oblige les migrants dont la demande d'asile a été rejetée à quitter le territoire national, selon un sondage réalisé par BVA pour Orange et iTELE et publié dimanche.

Ce chiffre est en progression régulière depuis un an (70% en mai et 73% en novembre 2015), note l’institut de sondage, qui observe que si les sympathisants de gauche sont moins nombreux qu’à droite à partager cette opinion, elle est quand même majoritaire chez eux (52%).

Quelque 52% des sondés souhaitent que la France facilite l’intégration des migrants (contre 45% qui y sont hostiles), "des résultats qui n’ont pas évolué depuis mai 2015", selon BVA.

Seuls 26% des sondés estiment que la France devrait accueillir davantage de migrants, étant donné que d’autres pays européens en accueillent un nombre plus important.

Enfin, 73% des personnes interrogées sont favorables à l’intervention de l’armée en soutien de la police ou de la gendarmerie pour sécuriser certaines zones où les migrants sont rassemblés, comme à Calais, point de passage le plus proche vers la Grande-Bretagne depuis le continent européen, et qui attire depuis des années les migrants espérant trouver l’"eldorado" outre-Manche.

L’Europe connaît un flux migratoire sans précédent, avec l’entrée d’un million de migrants en 2015, un record alimenté par la guerre en Syrie et la situation en Afghanistan, en Irak ou en Afrique (Soudan, Ethiopie, Erythrée).

Enquête réalisée les 28 et 29 janvier auprès d’un échantillon de 1.023 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2012-2014 Agence France-Presse.

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+