Logo LCP
Vous êtes sur l'ancien site de LCP. Pour vous rendre sur le nouveau site, cliquez ici.
Les flux RSS

Site de l'Assemblée nationale

Voir les débats en cours à l’Assemblée nationale

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > AFP > Primaire à gauche ? Les Réformateurs du PS veulent surtout un "grand débat devant les Français"

Primaire à gauche ? Les Réformateurs du PS veulent surtout un "grand débat devant les Français"

Le 2 février 2016 à 10h01

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+

Jean-Marie Le Guen, Secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, le 27 janvier 2016 à l'Elysée

Jean-Marie Le Guen, Secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, le 27 janvier 2016 à l'Elysée, © 2012 AFP


Le pôle des Réformateurs du PS (aile droite) appelle à "un grand débat devant les Français", pour "clarifier les positions" de la gauche, dans une tribune publiée mardi dans Libération qui ne précise pas s'ils adhèrent à l'idée d'une primaire à gauche.

"Il faut entamer le débat à gauche afin de clarifier les positions sur l’Europe, la croissance, la République… et ainsi s’adresser à tous les Français et non plus seulement à nous-mêmes", écrivent en préambule les signataires de cet appel dont Jean-Marie Le Guen, Secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement.

Le texte répond à l’appel pour une primaire "des gauches et de l’écologie" en vue de 2017 paru dans le même journal le 11 janvier mais ne dit pas si les Réformateurs y adhèrent et élude la question de la participation de François Hollande à un tel scrutin.

"Nous voulons débattre de tout avec tous, avec respect, écoute, compréhension et tolérance, et devant nos concitoyens", affirment-ils. Selon eux, "il est donc possible que nous constations à l’issue de ce débat qu’il existe à gauche des divergences, que nous devrons assumer (…) Nous souhaitons ce débat, car il faut bien reconnaître que la gauche a de vraies difficultés aujourd’hui". 

"Nous ne voulons pas fermer le débat, nous voulons l’ouvrir, devant les Français. Vive le débat !" écrivent-ils en conclusion.

Figurent également parmi les signataires le député de Paris Christophe Caresche et le sénateur François Patriat.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2012-2014 Agence France-Presse.

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+