Logo LCP
Vous êtes sur l'ancien site de LCP. Pour vous rendre sur le nouveau site, cliquez ici.
Les flux RSS

Site de l'Assemblée nationale

Voir les débats en cours à l’Assemblée nationale

Vous êtes ici : Accueil > Reportages > [Vidéo] Lutte contre la pollution de l’air : des mesures inefficaces et inconstantes, selon la Cour des comptes

[Vidéo] Lutte contre la pollution de l’air : des mesures inefficaces et inconstantes, selon la Cour des comptes

Lutte contre la pollution de l'air : des mesures inefficaces et inconstantes, selon la Cour des comptes

Publiée le 21/01/2016 à 17:40
[Tags] cour des comptes, rapport, circulation alternée, pollution de l'air

Ajouter cette vidéo : JavaScript   iframe   lien court

A propos de cette video

Le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, a été auditionné jeudi à l’Assemblée nationale par le comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques après la remise du rapport sur "les politiques publiques de lutte contre la pollution de l’air". Dans ses conclusions, Didier Migaud tire un bilan globalement positif de ces vingt dernières années où la pollution a sensiblement diminué. Mais des points noirs persistent.

En cause, un manque de continuité des politiques publiques dans la réduction des émissions polluantes en territoire urbain accompagné d’un déficit de coordination entre les différents échelons, locaux comme nationaux, à l’image du conflit entre la maire de Paris et la ministre de l’Ecologie.

20 à 30 milliards d’euros par an

Enfin les moyens mis en œuvre pour lutter contre la pollution, comme la circulation alternée, n’ont parfois qu’une très faible efficacité. "Nous sommes pratiquement le dernier pays à mettre en place la circulation alternée, explique Didier Migaud. Tous les autres pays ont abandonné ce dispositif pour des outils plus ciblés. Cela devrait interpeller les autorités publiques françaises."

Selon les estimations de la Cour des comptes, la pollution de l’air a un coût socio-économique de 20 à 30 milliards d’euros par an pour les seules particules fines et pour l’ozone. Au total, chaque année en France, de 17 000 à 42 000 personnes meurent prématurément du fait de la pollution de l’air.

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+