Logo LCP
Vous êtes sur l'ancien site de LCP. Pour vous rendre sur le nouveau site, cliquez ici.
Les flux RSS

Site de l'Assemblée nationale

Voir les débats en cours à l’Assemblée nationale

Vous êtes ici : Accueil > Reportages > [Vidéo] Un député LR critique la "complaisance" de Najat Vallaud-Belkacem sur Canal +

[Vidéo] Un député LR critique la "complaisance" de Najat Vallaud-Belkacem sur Canal +

Un député LR critique la "complaisance" de Najat Vallaud-Belkacem sur Canal +

Publiée le 26/01/2016 à 16:05
[Tags] najat vallaud-belkacem, canal +, le supplément, ministre de l'education nationale

Ajouter cette vidéo : JavaScript   iframe   lien court

A propos de cette video

Sa passivité avait étonné. Dimanche, lors de sa présence à l’émission politique Le Supplément sur Canal +, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem s’était retrouvée face à un responsable d’une association musulmane qui a refusé de condamner clairement l’Etat islamique et défendu son droit à ne pas serrer la main des femmes.

Le refus de Najat Vallaud-Belkacem, l’ancienne ministre des Droits des femmes, de réagir à ces propos, avait alors suscité l’indignation des responsables politiques de droite et d’extrême droite.

Le député Les Républicains Yves Nicolin est revenu à la charge, mardi, lors de la séance des Questions au gouvernement, en interpellant vivement la ministre : "Madame la ministre, vous n’avez pas été à la hauteur !, a accusé le député de la Loire, nous avons vu un homme qui refuse de saluer une ministre de la République parce que c’est une femme. Nous avons vu un responsable associatif, soi-disant humanitaire, qui refuse de condamner une organisation terroriste, en l’occurrence l’Etat islamique. Par votre silence vous avez laissé faire. Par votre complaisance vous n’avez pas été à la hauteur ! " a lancé le député.

On ne débat pas contre les ennemis de la République, on les combat !

Une déclaration battue en brèche par la ministre. "Le combat contre le terrorisme et la radicalisation nécessite l’unité nationale et se passe des polémiques artificielles !", a pointé la ministre sous les huées des députés de droite. Ce responsable associatif a tenu des propos qui ont abasourdi tout le monde. Je les ai condamnés, bien évidemment ! Et j’ai refusé de servir la soupe à ce Monsieur en lui offrant une tribune supplémentaire. Monsieur le député, ma règle est simple. On ne débat pas contre les ennemis de la République, on les combat ! Mon combat est total, il exclu tout dialogue artificiel ou toute mise en scène."

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+