Logo LCP
Vous êtes sur l'ancien site de LCP. Pour vous rendre sur le nouveau site, cliquez ici.
Les flux RSS

Site de l'Assemblée nationale

Voir les débats en cours à l’Assemblée nationale

Vous êtes ici : Accueil > Reportages > [Vidéo] Incidents à Calais : Cazeneuve accuse Fasquelle (LR) de "chercher la polémique"

[Vidéo] Incidents à Calais : Cazeneuve accuse Fasquelle (LR) de "chercher la polémique"

Incidents à Calais : Cazeneuve accuse Fasquelle (LR) de "chercher la polémique"

Publiée le 26/01/2016 à 15:45
[Tags] fasquelle, cazeneuve, calais

Ajouter cette vidéo : JavaScript   iframe   lien court

A propos de cette video

Le député du Pas-de-Calais a interpellé Manuel Valls mardi, lors de la séance des questions au gouvernement.

Mardi, lors de la séance des questions au gouvernement, le député Les Républicains du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle a évoqué la crise migratoire qui touche particulièrement Calais, ainsi que les incidents survenus samedi dans la ville.

L’élu a évoqué des "faits d’une exceptionnelle gravité", évoquant un "port pris d’assaut", "une activité économique bloquée", des "personnes et des biens menacés", une "statue du général De Gaulle souillée" ainsi qu’une "autorité républicaine défiée et bafouée".

Face à une "situation insoutenable", les Calaisiens ont "jusqu’à présent gardé leur sang froid", a assuré le député. Daniel Fasquelle a demandé à Manuel Valls de réagir avec des "mesures exceptionnelles" et souhaité que François Hollande se rende sur place.

C’est Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, qui a répondu à sa question, lui reprochant ses "aspects polémiques". Il a ensuite dressé le bilan provisoire de son action : "Au cours de l’année 2015, 1768 migrants en situation irrégulière ont été expulsés de Calais (…), nous avons démantelé 25% de plus de filières de migrants irréguliers et de passeurs à Calais, (soit) près de 700 passeurs."

Évoquant ensuite la situation de la "lande" de Calais, Bernard Cazeneuve assure que l’Etat a "mis en place des dispositifs humanitaires qui ont conduit à mobiliser près de 20 millions d’euros et 1500 places pour ceux en situation d’être accueillis".

Enfin, le ministre assure que la situation "appelle de la fermeté", et rappelle que les incidents de ce week-end ont conduit à 35 interpellations et six mises en examen.

Commenter / partager :       twitter Partager sur Google+